Verres trempés de sécurité, protection passive pour agencement et ameublement

Rglass TREMPE Rglass TREMPE

Rglass TREMPE

Le verre trempé Rglass TREMPE est un verre qui a subi un traitement thermique augmentant ainsi sa résistance mécanique et thermique. Ce traitement a pour effet d’engendrer à l’intérieur du verre un système de contraintes qui renforce considérablement la résistance du produit fini. Ces contraintes mettent la surface du verre en forte compression alors que l’intérieur est en tension. 

 

Les verres trempés sont considérés comme des verres de sécurité, en effet, en cas de bris, le verre se fragmente en petits morceaux limitant les risques d’accidents par coupure. Le verre trempé est conforme à la norme NF EN 12150, celle-ci définit plus particulièrement la fragmentation des produits destinés aux bâtiments. 

 

Les verres trempés Rglass TREMPE possèdent les mêmes propriétés physiques (acoustiques, transmissions thermiques, lumineuses et énergétiques, densité, élasticité) que les mêmes verres avant trempe. Le verre une fois trempé ne peut être ni découpé, ni percé, ni façonné. Tout retrait de matière après l’opération de trempe changera les caractéristiques du verre trempé. 

 

Différétes applications possibles :

  • Façades, cloisons intérieures, portes, ameublement, séparations de balcons, pare-douche...
ALLER DIRECTEMENT AU BON PRODUIT
RECHERCHEZ UN AUTRE PRODUIT

Avantages

Rglass TREMPE

Résistance mécanique

  • 5 fois plus résistant que le verre recuit classique, il permet la fixation par pièces métalliques
  • Compte-tenu des coefficients de sécurité, les contraintes de travail habituellement retenues pour les calculs sont les suivantes : 

 

Type de vitrage
Applications verticales (façades)
Applications inclinées (toitures)
Recuit
20 MPa
10 MPa
Durci
35 MPa
20 MPa
Trempé
50 MPa
40 MPa



 

Résistance thermique

  • Le verre résiste mieux à un brusque réchauffement qu'à un brusque refroidissement. Dans le premier cas, les couches supérieures se mettent en compression, dans le second cas, en extension.
  • Du fait de sa surface en compression, le verre trempé résiste mieux aux chocs thermiques que le verre recuit.
  • Le verre trempé Rglass TREMPE résiste à des différences de températures qui peuvent aller jusqu'à 200°C (25°C pour un verre recuit brut de coupe ou 30°C pour un verre recuit façonné JPP/JPI). 

  • Températures données à titre indicatif, ces températures peuvent varier en fonction de la méthode de calcul utilisée.

Gamme

Rglass TREMPE

La plupart des verres recuits peuvent être trempés et dans toutes leurs épaisseurs :

  • Verres float sans couche (verres clairs, extra-clairs ou teintés dans la masse)
  • Verres à couche dure (faiblement émissif, contrôle solaire ou autonettoyant)
  • Verres à couche tendre (faiblement émissif ou contrôle solaire) : la couche sera déposée après l'opération de trempe, nous consulter
  • Verres imprimés & autres verres, nous consulter

 

Verre trempé bombé
Nous disposons également d'une presse horizontale permettant le bombage du verre trempé. Les applications sont nombreuses : façade, garde-corps, escalier, pare-douche, insert cheminée…

Pour toute demande, nous consulter. 

 

Heat Soak Test
On constate parfois des casses aléatoires et différées du verre trempé. Quelle est la solution pour éliminer ce risque de casse ? Le Heat Soak Test ! C'est un traitement thermique complémentaire à la trempe qui provoque la destruction des verres trempés qui présentaient ce risque de casse.

Pour toute demande, nous consulter.

Rglass TREMPE

Passation de commandes « chantier »
Dans le cas de volumes rectangulaires, il est important de définir lors de la passation de commandes la base et la hauteur qui sont déterminées par le sens réel de pose sur le chantier : 

 


B = Base / H = Hauteur

Info +

Qu'est-ce que la sécurité passive ?
C'est principalement la protection des personnes contre les heurts, les chutes de verres et les chutes de personnes dans le vide. Les vitrages de sécurité doivent assurer cette protection dans le cadre d'une utilisation normale d'un bâtiment. Les prescriptions d'emploi sont définies dans la norme NF P 78-201 - DTU39. 

 

La norme NF EN 12600 définit quant à elle les niveaux de sécurité et le comportement des vitrages en cas de bris. Elle ne spécifie pas les performances requises pour une application donnée, ces performances relèvent de réglementations nationales. La classification des vitrages prend en compte le mode de casse des vitrages, ainsi :

  • Type A : le verre se casse en de nombreux morceaux. Ces morceaux plus ou moins grands se détachent et sont coupants. Le mode de casse est similaire à celui d'un verre recuit
  • Type B : le verre se casse en de nombreux morceaux. Ces morceaux plus ou moins grands ne se détachent pas et restent en place. Le mode de casse est similaire à celui d'un verre feuilleté
  • Type C : le verre se fragmente en de multitude petits morceaux non coupants. Le mode de casse est similaire à celui d'un verre trempé

Ce produit vous intéresse, contactez-nous

Description
Avantages
Gamme
Info +
Contact